Fusillades dans le Maine : Lewiston, calfeutrée et sous le choc, se transforme en ville fantôme

Robert Card, le suspect considéré comme « dangereux et armé » est toujours introuvable. A-t-il pris la fuite dans un autre État ou se cache-t-il encore à Lewiston, ville endeuillée mercredi 25 octobre ? Ce jour-là, l’homme de 40 ans dont le visage a été dévoilé par les autorités du Maine, aux États-Unis, a tué au moins 18 personnes dans un bar et un bowling. Un premier bilan estimé à 22 décès a été revu à la baisse alors que l’on compte une cinquantaine de blessés.

Depuis la tragédie, la police a entamé une véritable chasse à l’homme pour retrouver au plus vite ce spécialiste des armes à feu et réserviste de l’armée. Les habitants de la zone ont été invités à rester chez eux, transformant Lewiston en ville fantôme ces dernières 48 heures.

Les lieux n’auraient pas été ciblés au hasard

Une source policière a confié à ABC News que Robert Card avait des affiliations avec les deux endroits ciblés dans les fusillades. Une ex-petite amie serait notamment connectée à l’un des lieux. Selon la source, « nous ne pensons pas que ce soit complètement aléatoire ». Par ailleurs, le suspect aurait préparé sa cavale, laissant derrière lui un téléphone portable pour ne pas être géolocalisé.

Robert Card, qui aurait passé deux semaines en hôpital psychiatre cette année, présente en outre un profil trouble. Toujours selon ABC News, il aurait consulté en ligne des contenus conspirationnistes à propos par exemple de la crise financière, de la communauté LGBTQ +, des armes à feu, du parti dém...


Lire la suite sur ParisMatch