Fusillades de Hanau : l'extrême droite "a banalisé un discours de haine contre des minorités ethniques et confessionnelles"

franceinfo

En Allemagne, des milliers de personnes étaient rassemblées jeudi 20 février au soir contre la haine après les fusillades racistes de Hanau, au cours desquelles neuf personnes ont été tuées mercredi. Le tireur a publié un texte raciste sur internet avant de passer à l'acte. "Ces 30 dernières années, 180 personnes sont mortes sous les coups de l'extrême droite", a expliqué vendredi 21 février sur franceinfo Valérie Dubslaff, maître de conférences à l'université Rennes 2 en études germaniques. Et elle accuse l'AfD, le parti d'extrême droite d'avoir "banalisé un discours de haine contre les minorités".

franceinfo : Peut-on parler d'un retour du terrorisme d'extrême droite ?

Valérie Dubslaff : Oui, quelque part il y a une forme de résurgence.

Mais c'est une violence qui n'a jamais cessé d'exister depuis la fin de la guerre et la réunification.

Valérie Dubslaff, maître de conférences en études germaniques

à franceinfo

Ces 30 dernières années, on compte en Allemagne plus de 180 personnes, souvent d'origines étrangères, mortes sous les coups de l'extrême droite. C'est un chiffre souvent tabouisé mais c'est une réalité. Juste après la réunification, on a eu ce même déferlement de violence contre des centres pour réfugiés et d'immigrés.

Comment expliquez-vous cette (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi