Fusillade rue de Popincourt à Paris, un mort et 4 blessés légers

Un homme a été tué par balles et quatre autres personnes ont été blessées (photo d'illustration)
Un homme a été tué par balles et quatre autres personnes ont été blessées (photo d'illustration)

Un homme a été tué par balles et quatre autres personnes ont été blessées (photo d'illustration)

FUSILLADE - Les faits ont eu lieu vers 21h30, rue Popincourt dans le 11e arrondissement de Paris. “Deux individus sont descendus d’un véhicule et ont tiré sur deux individus attablés à la terrasse d’un bar”, a précisé la préfecture de Paris dans la soirée de ce lundi 18 juillet. Selon les informations du Parisienet deActu17, il s’agit d’un bar à chicha.

Un homme a été tué par balles lors de la fusillade. Quatre autres clients ont été blessés plus légèrement, avant d’être pris en charge et évacuées à l’hôpital. L’hypothèse d’un règlement de comptes est privilégiée par la police.

Un suspect a été interpellé après “avoir été maîtrisé par des clients du bar”, selon le maire de l’arrondissement, François Vauglin, qui a alerté sur les coups de feu sur son compte Twitter, dénonçant un “acte barbare”. Le deuxième suspect “a réussi à prendre la fuite”, a confirmé la préfecture. Il est armé.

“On a vu une voiture arriver, ils sont sortis avec une arme - j’aurais dit une mitraillette ou une kalachnikov -, ils ont tiré et ils se sont barrés”, a témoigné auprès de l’AFP Antoine, patron d’un restaurant proche. Martin et Lucas buvaient un verre en terrasse lorsqu’ils ont vu passer une voiture “anthracite”. “On a entendu des coups de feu et après on a vu un mec qui rentrait dans la voiture (...) partie en trombe. Et là on a entendu des hurlements”, ont-ils raconté à l’AFP. “On a entendu une dizaine de coups de feu très très rapides, ça a duré vraiment 4-5 secondes”, a complété Martin.

Une arme longue automatique, de type kalachnikov a été retrouvée à proximité de la scène de crime. Une enquête pour “meurtre en bande organisée, tentative de meurtre en bande organisée, association de malfaiteurs en vue de commettre un crime et acquisition et détention d’arme de catégorie A” a été ouverte, a indiqué mardi le parquet de Paris. Les investigations ont été confiées à la brigade criminelle et au 2e district de police judiciaire.

La mairie du XIe arrondissement de Paris, un quartier marqué par les attentats de janvier et novembre 2015, a ouvert mardi une cellule d’urgence médico-psychologique pour les témoins de la fusillade pour laquelle un deuxième suspect est toujours recherché.

À voir également sur Le HuffPost: “Vous devez faire plus”: Joe Biden interrompu par le père d’une victime de fusillade

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles