Fusillade mortelle en Californie, le tireur crie "Allahou Akbar"

Une route bloquée proche de la fusillade au centre-ville de Fresno. Trois personnes ont été tuées par balles mardi dans la ville californienne de Fresno par un homme qui a crié "Allahou Akbar" après avoir été maîtrisé par les forces de l'ordre, a annoncé la police locale. /Photo prise le 18 avril 2017/REUTERS.

LOS ANGELES (Reuters) - Trois personnes ont été tuées par balles mardi dans la ville californienne de Fresno par un homme qui a crié "Allahou Akbar" après avoir été maîtrisé par les forces de l'ordre, a annoncé la police locale.

Le suspect, Kori Ali Muhammad, âgé de 39 ans, est passé à l'action à 10h45. La fusillade a duré une dizaine de minutes, a précisé le chef de la police de Fresno, Jerry Dyer. Il a tiré à seize reprises en se déplaçant dans le centre-ville.

"Au moment où l'individu a vu un policier, il s'est littéralement jeté au sol et a été interpellé. Alors qu'il était emmené en détention, il a crié 'Allahou Akhbar' ('Dieu est le plus grand')", a ajouté Dyer lors d'une conférence de presse.

Dans ses premières déclarations à la police, il a dit "ne pas aimer les blancs", a rapporté Dyer, s'appuyant également sur les messages postés par le tireur sur sa page Facebook.

Kori Ali Muhammad était recherché par la police depuis la mort, la semaine dernière, d'un vigile dans un motel de la ville située à 250 km environ au sud-est de San Francisco.

(Dan Whitcomb et Steve Gorman; Henri-Pierre André pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages