Fusillade dans un lycée de Grasse: ce que l'on sait de l'enquête

Ce jeudi, un lycéen a fait feu dans son établissement à Grasse. Si des zones d'ombres subsistent, le déroulement des faits, le profil du tireur se sont éclairés au fil de la journée. L'événement a aussi eu des échos politiques. 

Une fusillade a éclaté au lycée Tocqueville à Grasse (Alpes-Maritimes) ce jeudi à la mi-journée. Un adolescent de 16 ans, élève de l'établissement, en est à l'origine. Si le tireur a blessé directement quatre personnes, dont le proviseur, l'événement a occasionné des blessures légères sur quatorze personnes au total. 

  • Ce qu'il s'est passé

Sur les coups de 18h30, la procureure de la République de Grasse, Fabienne Atzori, a fait le récit de l'événement cinq heures environ après les faits. Peu avant 13h, un lycéen, âgé de 16 ans, et lui-même élève dans l'établissement, s'est introduit dans le lycée Tocqueville à Grasse. Il portait sur lui un véritable arsenal: un fusil à pompe, deux armes de poing, une grenade d'exercice.

"Il semblerait aussi qu’il ait confectionné un explosif artisanal mais ça reste à vérifier", a ajouté la magistrate. "Après avoir pénétré dans le lycée, il s’est rendu dans une classe. Dans cette classe manifestement, ne se trouvait pas la personne, ou les personnes, qu’il recherchait. En tout cas, les élèves ont remarqué qu’il était armé. Ils sont allés s’en ouvrir au proviseur", a raconté Fabienne Atzori.

Si celui-ci a aussitôt décidé d'intervenir, l'adolescent a ouvert le feu sur un autre élève avant son arrivée. Le proviseur s'est alors interposé, et a été touché d'une balle dans le bras. Dans ce laps de temps, le tireur...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages