Fusillade lors du Nouvel An lunaire en Californie : ce que l’on sait de la tuerie

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

À Monterey Park, ville californienne majoritairement asiatique, une fusillade a fait au moins 10 morts et 10 blessés lors de festivités liées au Nouvel An lunaire.

ÉTATS-UNIS - La traque se poursuit. Après la fusillade survenue samedi soir en pleines célébrations du Nouvel An lunaire à Monterey Park, près de Los Angeles, le suspect de la tuerie ayant fait dix morts et dix blessés et toujours activement recherché par les forces de police ce dimanche 22 janvier.

Samedi soir, dans cette ville californienne majoritairement peuplée de personnes d’origine asiatique, les forces de l’ordre ont été averties de la situation grâce à des appels d’urgence vers 22 h 20. Rapidement sur place, ils ont découvert une foule en train de fuir un dancing où avait eu lieu la fusillade.

« Les policiers ont pénétré dans l’endroit et repéré des victimes supplémentaires », a annoncé le capitaine Andrew Meyer, du bureau du shérif de Los Angeles. Les services de secours « ont soigné les blessés et déclaré sur place la mort de 10 des victimes ».

« Il y a au moins 10 autres victimes qui ont été transportées dans plusieurs hôpitaux locaux et se trouvent dans des conditions allant de stable à critique », a-t-il ajouté.

Située à 13 km de Los Angeles, la ville de Monterey Park compte 61 000 habitants. Et selon les données 2020 du site Web de la ville, 65,6 % de population est asiatique.
Capture d’écran Google Maps Située à 13 km de Los Angeles, la ville de Monterey Park compte 61 000 habitants. Et selon les données 2020 du site Web de la ville, 65,6 % de population est asiatique.
  • Le suspect toujours en fuite

« Le suspect a fui la scène et reste introuvable ». Par ces mots, le capitaine Andrew Meyer a irrémédiablement lancé une chasse à l’homme dans la ville de Monterey Park et dans la région du sud de la Californie. D’ailleurs le FBI s’est également joint à l’enquête, sur demande du président américain Joe Biden, afin de soutenir les autorités locales.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Toutefois, la police n’a fourni aucune description du suspect à ce stade et n’a pas précisé le type d’arme dont il a fait usage, malgré les témoignages sur place évoquant un homme, ayant fait usage d’une arme semi-automatique.

Mais les enquêteurs travaillent également sur un éventuel lien de cette fusillade avec une autre tentative survenue le même soir dans un autre studio de danse, dans la ville voisine d’Alhambra, a également fait savoir le capitaine de police. Selon plusieurs médias américains, cette tentative de fusillade a été déjouée, le suspect ayant été plaqué au sol et désarmé avant de pouvoir faire des victimes.

  • Un crime motivé par la haine ?

À ce stade, les enquêteurs ne savent pas encore si le suspect connaissait les victimes ni s’il s’agissait d’une attaque ciblant la communauté asiatique. « Nous allons enquêter sur toutes les possibilités », a ajouté le capitaine Meyer, précisant que les policiers examinaient les images des caméras de surveillance. « Il est trop tôt dans l’enquête pour savoir si cet événement relevait du crime motivé par la haine ou pas ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le « crime motivé par la haine » désigne traditionnellement aux États-Unis un acte dirigé contre une personne ciblée en raison de certaines caractéristiques de son identité comme la race, la religion, la nationalité, l’orientation sexuelle ou un handicap.

Considéré comme une infraction fédérale à circonstances aggravantes, le crime motivé par la haine entraîne automatiquement des sentences plus sévères : amendes alourdies, travaux forcés, voire années de réclusion supplémentaires. Selon le ministère américain de la Justice, plus 7 000 crimes motivés par la haine ont été recensés aux États-Unis en 2021, touchant plus de 9 000 personnes. Et deux tiers de ces crimes étaient liés à l’identité raciale.

  • Les festivités annulées à Monterey Park

Monterey Park, ville de quelque 61 000 habitants, est située à environ 13 km à l’est du centre de Los Angeles. Pour ce week-end de fête, des dizaines de milliers de personnes venaient de se rassembler près du lieu de la fusillade pour les festivités du Nouvel An lunaire organisées sur deux jours. Un événement particulièrement important pour la communauté asiatique. À cause de la fusillade de samedi soir, le deuxième jour de la fête a été annulé dimanche.

Un habitant de Monterey Park, Wong Wei, a déclaré au Los Angeles Times que son amie se trouvait dans le dancing et était aux toilettes quand les tirs ont éclaté. Lorsqu’elle est sortie, elle a vu un homme armé et trois corps : deux femmes et une personne qu’il a identifiée comme le patron du dancing.

Le quotidien cite également Seung Won Choi, le propriétaire d’un restaurant voisin, selon lequel trois personnes sont entrées en courant dans l’établissement et lui ont dit de fermer la porte à clef. Ces trois personnes ont raconté qu’il y avait un homme avec un fusil semi-automatique et bardé de munitions qui rechargeait son arme régulièrement, a relaté au journal le restaurateur.

VIDÉO - Californie: une fusillade fait dix morts lors de célébrations du Nouvel An chinois, le tireur est toujours en fuite

Lire aussi

undefined

French Montana s’exprime après la fusillade qui a fait 10 blessés

undefinedundefined

Fusillade à Paris : Le tireur a été maîtrisé par un coiffeur turc et ses clients

undefined