Fusillade dans deux mosquées: la Nouvelle-Zélande en niveau d'alerte à la sécurité "élevé" 

1 / 2

Fusillade dans deux mosquées: la Nouvelle-Zélande en niveau d'alerte à la sécurité "élevé" 

Deux mosquées ont été la cible de fusillades ce vendredi alors des fidèles s'y étaient réunis pour prier. Selon un premier bilan, 40 personnes sont mortes dans l'attaque. L'un des tireurs est qualifié de "terroriste extrémiste de droite et violent". Quatre personnes ont été placées en garde à vue, trois hommes et une femme.

L'effroi suscité ce vendredi par les fusillades dans deux mosquées a poussé la Nouvelle-Zélande à relever son niveau d'alerte à la sécurité. L'échelon de sécurité "élevée" est activé après que les mosquées de Hagley Park et Linwood Avenue ont été prises pour cibles vers 14 heures (2 heures du matin en France). 

"Tous les vols internationaux ont été annulés, les rues sont bouclées", raconte notre correspondant sur place Richard Tindiller. 

Quarante personnes ont été tuées et 20 grièvement blessées, a annoncé la Première ministre Jacinda Ardern. 

"Il est clair qu'on ne peut que décrire cela comme une attaque terroriste", a-t-elle déclaré. "Pour ce que nous en savons, (l'attaque) semble avoir été bien planifiée". 

Quatre personnes interpellées

La police de Nouvelle-Zélande a annoncé l'arrestation de quatre personnes en relation avec les fusillades meurtrières et avoir neutralisé un certain nombre d'engins explosifs artisanaux.

"Quatre personnes sont en garde à vue, trois hommes et une femme", a dit le commissaire Mike Bush, précisant que l'armée avait désamorcé des engins explosifs retrouvés sur les véhicules des suspects avaient été sécurisés. 

L'un des tireurs de Christchurch est un "terroriste extrémiste de droite et violent", a précisé le Premier ministre australien ce vendredi. Il est âgé de 28 ans et appartient aux milieux d'extrême...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi