Un mot manuscrit défendant «Daech» retrouvé près de l’assaillant

Libération.fr
Les champs-Elysées bloqué par un important dispositif policier après une fusillade. Deux policiers ont succombé à leurs blessures.

Un homme a tiré sur un car de police, «délibérément» selon la préfecture. Un policier a été tué, deux autres blessés. L'assaillant a été abattu par un tir de riposte. Le parquet antiterroriste a été saisi.

L'essentiel

Un policier a été tué jeudi soir dans une fusillade près des Champs-Elysées. Deux autres ont été grièvement blessés.

L'assaillant est sorti d'une voiture pour tirer sur un car de police, puis a pris la fuite à pied en continuant de tirer. Il a été abattu. 

Le parquet antiterroriste a été saisi. 

L'Etat islamique a revendiqué l'attaque.

Un Conseil de défense a eu lieu vendredi matin à l’Elysée, à l'issue duquel Bernard Cazeneuve a rassuré sur le dispositif de sécurité mis en oeuvre pour l'élection présidentielle.

Photo Denis Allard. Réa pour Libération 



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Fillon: «il y a eu d’autres attaques» jeudi soir
Attentat Champs-Elysées: le défi de la sécurité autour de la présidentielle
Présidentielle : la commission des sondages met en garde contre les «manipulations»
Présidentielle: fin de campagne tendue après l’attaque à Paris
Macron creuse son avance sur Le Pen

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages