Fusillade en Californie, fichage ethnique au PSG, Marseille... L'essentiel de l'actu de ce jeudi

Libération.fr
Des agents du FBI dans la municipalité de Thousand Oaks, en Californie, le 8 novembre 2018.

Vous n'avez rien suivi de l'actualité aujourd'hui ? On fait le point.

Etats-Unis. Un ancien soldat de 28 ans a ouvert le feu mercredi soir dans un bar bondé de Thousand Oaks près de Los Angeles en Californie, tuant douze personnes avant de se suicider, a annoncé le shérif local selon l'AFP.

Football Leaks. «Français», «Maghrébin», «Antillais», «Africain» : des recruteurs du PSG ont fiché ethniquement des jeunes joueurs scrutés par le club, selon un nouveau dossier des «Football Leaks», et le PSG a ouvert «une enquête interne» a indiqué à l’AFP une source proche du club.

Marseille. Alors qu’un septième corps a été retrouvé jeudi dans les décombres des deux immeubles qui se sont effondrés lundi à Marseille, le maire LR de la ville Jean-Claude Gaudin, cible de nombreuses critiques depuis la catastrophe, a défendu son action, et évacué toute idée de démission.

Harcèlement. A l’occasion de la Journée contre le harcèlement scolaire, la secrétaire générale des Républicains (LR) Annie Genevard a appelé le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer à mettre en place des «Etats Généraux» contre ce «fléau». En 2016, Libé avait recueilli les témoignages de harceleurs. Sans oublier notre P'tit Libé sur le sujet.

Pétain. En visite dans une usine Renault près de Maubeuge, Emmanuel Macron a dénoncé la «boîte à folie» des «polémiques inutiles» après la controverse sur le maréchal Pétain, pour lequel il n’a, selon lui, «jamais été question d’avoir une célébration individuelle».

Homophobie. Alors que deux hommes arrêtés dans le cadre d’une enquête sur une violente agression à caractère homophobe à Rouen au mois d’octobre, ont été mis en examen et placés en détention provisoire ce jeudi, plusieurs élus demandent notamment à la mairie de Paris de faire de la lutte contre les actes homophobes une «grande cause nationale» en 2019.

Koons. Le tribunal de grande instance de Paris a condamné jeudi le célèbre plasticien américain Jeff Koons pour avoir contrefait une publicité (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Syrie: libération d’une vingtaine de druzes pris en otage par l’EI
Irak: premier attentat à Mossoul depuis sa reprise à l’EI, au moins 3 morts
Après les élections, Trump renforcé par un nouveau bataillon d’élus fidèles
Trump accusé d’abus de pouvoir après le limogeage de son ministre de la Justice
Londres appelle à maintenir les liens franco-britanniques en matière de défense et sécurité