Fusillade au Texas: la saisissante Une du "Time" recense toutes les tueries de masse de 2022 aux États-Unis

La Une du Time affiche les noms des 213 villes touchées par une tuerie de masse aux Etats-Unis depuis début 2022, le 26 mai 2022 - Time/BFMTV
La Une du Time affiche les noms des 213 villes touchées par une tuerie de masse aux Etats-Unis depuis début 2022, le 26 mai 2022 - Time/BFMTV

Une image frappante pour tenter d'éveiller les consciences. L'hebdomadaire américain le Time a affiché en Une de sa dernière édition les lieux des 213 fusillades de masse survenues depuis le début de l'année aux États-Unis, dénonçant l'"épidémie de violence par armes" dans le pays. Une nouvelle tentative d'interpeller à la fois l'opinion et les pouvoirs publics sur le sujet du port d'armes dans le pays, après la tuerie survenue mardi dans une école primaire du Texas, faisant 21 morts, dont 19 enfants.

"Assez", soupire une nouvelle fois le Time. Face aux nombreuses tueries de masse, le magazine a voulu frapper fort et affiche cette semaine en première page les noms de l'ensemble des villes américaines qui ont connu une fusillade de masse depuis le début de l'année.

Parmi elles, la ville d'Uvalde, au Texas, où sont mortes 21 personnes mardi dernier, occupe sans surprise une place importante, mais on y voit de nombreuses autres villes américaines, de Buffalo à Sacramento, en passant par Chicago ou Houston.

876450610001_6306824258112

En lettres blanches sur fond noir, les 213 villes concernées s'affichent en grand sur la couverture, également barrée par le mot "assez" inscrit en larges lettres rouges. "Quand allons-nous faire quelque chose?", ajoute, toujours en Une, le journal, alors que le débat sur le port d'armes est relancé pour la énième fois aux États-Unis, après une nouvelle fusillade qui a particulièrement touché l'opinion en raison du jeune âge de la plupart des victimes.

Le journal dénonce dans ses pages l'"épidémie de violence par armes" qui touche le pays, causant un sentiment d'"horreur", de "désespoir" et d'"absurdité" et appelle à une évolution des lois sur le port d'armes, estimant que les voeux pieux et les "prières" offertes par la classe politique américaine "sont loin de suffire" face aux morts.

Pas une première pour le magazine

Le Time n'en est pas à son coup d'essai. En août 2019, l'hebdomadaire américain avait déjà publié une Une similaire, reprenant l'ensemble des tueries survenues dans l'année, disant déjà en avoir "assez". Cette couverture se voulait une réponse à deux tueries qui avaient touché le pays en l'espace de 13 heures dans les jours précédents: l'une dans un supermarché d'El Paso, au Texas, où 32 personnes avaient été tuées, la seconde à Dayton, dans l'Ohio, faisant neuf morts.

876450610001_6306884662112

En avril 2018, le journal avait aussi tenté d'interpeller l'opinion sur la question du port d'armes aux États-Unis, en mettant en Une plusieurs figures du mouvement "March for Our Lives", série de manifestations lancées après la fusillade de Parkland, appelant à un plus grand contrôle des armes à feu dans le pays. Le mot "assez" accompagnait déjà le cliché.

Un jeune homme de 18 ans s'est enfermé mardi dans une salle de classe de l'école primaire d'Uvalde, au Texas, tuant 19 enfants et deux enseignantes.

Depuis le début de l'année, 214 tueries de masse ont eu lieu aux États-Unis, selon des données publiées vendredi par Gun Violence Archive. Au total, plus de 17.300 personnes ont été tuées durant cette période.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles