Fusillade au Texas : les mots bouleversants d'une fillette rescapée

Fusillade au Texas : les mots bouleversants d'une fillette rescapée (lepoint.fr)

« Je ne veux pas que ça se reproduise », a imploré une fillette de 11 ans, rescapée de la fusillade à Uvalde, devant le Congrès américain.

Plus de deux semaines après la terrible fusillade qui a fait 21 morts, 19 enfants et 2 adultes, le traumatisme est loin d'être passé. « Je ne veux pas que ça reproduise », a imploré une fillette de 11 ans mercredi devant le Congrès américain. La petite fille se trouvait dans l'école primaire à d'Uvalde, au Texas, le jour du drame.

À LIRE AUSSIFusillade au Texas : à Uvalde, le chagrin et la foi dans les armes

Miah Cerrillo, qui s'est couverte du sang d'un camarade dont le cadavre se trouvait à côté d'elle pour échapper à l'attention du tireur, a replongé le pays dans l'horreur de la fusillade d'Uvalde, où 19 enfants et 2 enseignantes avaient été tués, lors d'une audition sur la régulation des armes à feu aux États-Unis.

« Il a tiré sur certains de mes camarades et sur le tableau »

L'assaillant a « tiré sur mon institutrice, il a dit « bonne nuit » à mon institutrice et il lui a tiré dans la tête. Ensuite, il a tiré sur certains de mes camarades et sur le tableau », a témoigné la petite fille dans des propos retransmis par vidéo.

À LIRE AUSSIGérard Araud – Pourquoi l'Amérique aime tant les armes à feu

« Quand je me suis rapprochée des sacs à dos, il a tiré sur mon ami qui était juste à côté de moi et j'ai pensé qu'il allait revenir dans la pièce », a-t-elle raconté. « Donc j'ai pris un peu de sang et je me le suis étalé partout… Je suis restée silencieuse, puis j'ai attrapé le téléphone de mon institutrice et j'ai appelé (le numéro d'urgence) 911. » Miah Cerrillo [...] Lire la suite

VIDÉO - Biden demande des mesures fortes de contrôle des armes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles