Fusillade dans une école du Texas : pourquoi la police locale est critiquée

© AFP

Questions des habitants. Le nom de Salvador Ramos est devenu tristement célèbre cette semaine. Le jeune adulte est responsable de l’une des pires tueries aux États-Unis ces dernières années en milieu scolaire. Mardi, il a tué 19 enfants et deux professeurs en ouvrant le feu dans une école primaire . Il a également blessé plusieurs personnes, dont sa grand-mère. Le terrible bilan est désormais questionnée dans la petite ville d’Uvalde, 16 000 habitants, située à mi-chemin entre San Antonio et la frontière mexicaine. Le nombre de victimes aurait-il pu être moins important si la police était intervenue plus rapidement ? En effet, à la lecture du déroulé des faits, sur place, les habitants et les journalistes s'interrogent.

"

Ils entendent des coups de feu, prennent des balles, se replient et s'abritent

"

Le déroulé de l'intervention. Pourtant, l’intervention des forces de l’ordre avait plutôt bien commencé puisqu’elles sont arrivées seulement quatre minutes après les premiers tirs de Salvador Ramos de l’extérieur de l’établissement. « Ils entendent des coups de feu, prennent des balles, se replient et s'abritent », a raconté le directeur régional du département de la Sécurité de l'État du Texas, Victor Escalon, jeudi lors d’une conférence de presse lors de laquelle il a essuyé une pluie de questions, sans donner de réponses à de nombreuses interrogations sur le déroulé exact de la tuerie.

Lire aussi - Fusillade au Texas : pourquoi Joe Biden n’a pas les moyens politiques de fair...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles