Fusillade à Las Vegas : un ancien marine vole un pick-up pour sauver des vies

franceinfo
Fusillade à Las Vegas : un ancien marine vole un pick-up pour sauver des vies

Il fait partie de

ces héros qui ont risqué leur propre vie pour sauver celle des autres. Taylor Winston, âgé de 29 ans, est un ancien marine américain qui a notamment servi en Irak. Présent à Las Vegas lors de la fusillade du dimanche 1er octobre, l'homme a conduit à l'hôpital plus d'une vingtaine de blessés, rapportent plusieurs médias américains dont CBS et The Daily Beast. Comment ? En s'emparant d'un pick-up non loin de là.

"Le premier que j'ai ouvert avait ses clés dessus. J'ai commencé à chercher des gens pour les conduire à l'hôpital", a-t-il raconté à CBS. "Ils étaient tellement nombreux et c'était terrible de voir autant de sang partout". Avec sa petite amie Jenn Lewis, il fait grimper dans son camion des blessés alors que les balles fusent au-dessus des têtes.

"J'essayais juste d'être efficace"

Le couple arrive dans un des hôpitaux de la ville mais ne s'arrête pas là et repart une seconde fois sur les lieux du drame. Chaque voyage leur permet de sauver entre 10 et 15 personnes. "J'allais tellement vite que je n'ai pas eu le temps de me rappeler les visages des gens ou de quoi que ce soit", a expliqué Taylor au Daily Beast. "J'essayais juste d'être efficace et d'emmener ceux qui étaient dans un état critique en premier", a-t-il ajouté.

Lui est certain que son entraînement militaire l'a aidé à gérer ce genre de situation. "Nous devions les tirer de là sans nous soucier de notre propre sécurité", a-t-il assuré à CBS. Mais, il refuse l'étiquette de "héros". "Il y a un grand nombre de héros méconnus qui ont également aidé des gens", dit-il.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Londres : 11 personnes renversées par un véhicule
DOCUMENT FRANCE 2. Un Français au cœur des combats contre l'Etat islamique à Raqqa, en Syrie
Catalogne : les voix du non à l'indépendance
En direct de l'Europe. Brexit : l'UE fait bloc et ne lâche rien
DIRECT. Mariano Rajoy n'écarte pas une suspension de l'autonomie de la Catalogne

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages