Fusillade à Grasse, présidentielle, explosion au FMI..., l'essentiel de l'actu de ce jeudi

Libération.fr
Des membres du RAID à Grasse, le 16 mars 2017.

Vous n'avez rien suivi de l'actualité aujourd'hui ? On fait le point.

Fusillade à Grasse. Un adolescent dont les motivations ne seraient pas terroristes et qui a agi seul a ouvert le feu dans son lycée de Grasse, dans les Alpes-Maritimes, avant d’être interpellé quelques instants après cette fusillade, qui a fait au total 8 blessés légers, dont le proviseur de l’établissement. Notre direct et notre reportage.

Enquête. L’explosion d’un courrier piégé a légèrement blessé en fin de matinée une employée du siège parisien du Fonds monétaire international (FMI), acte aussitôt qualifié d'«attentat» par le président François Hollande qui l'a conduit «justifier l’état d’urgence», qui «durera jusqu’au 15 juillet»La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête.

Présidentielle. A la traîne dans les sondages et lâché par Manuel Valls, Benoît Hamon espère reprendre la main après avoir présenté aujourd'hui son programme, enrichi des apports de ses adversaires de la primaire et davantage centré sur le travail et l’emploi. Lire ses principales mesures.

Les Républicains. Le parti a engagé jeudi une procédure d’exclusion à l’encontre du sénateur LR de l’Yonne Jean-Baptiste Lemoyne, premier parlementaire LR à avoir annoncé hier son ralliement à Emmanuel Macron (En Marche!), a-t-il annoncé dans un communiqué.

Législatives aux Pays-Bas. Au lendemain de la victoire du Premier ministre libéral Mark Rutte, les dirigeants européens se sont montrés soulagés. Son parti, le VVD, va commencer les négociations pour former un gouvernement, au détriment de l’extrême droite de Geert Wilders qui prend la deuxième place. 

Muslim Ban. Nouveau revers judiciaire pour Donald Trump. Deux juges fédéraux ont bloqué mercredi et pour l’ensemble des Etats-Unis la seconde version du décret anti-immigration du président républicain quelques heures seulement avant son entrée en vigueur. Donald Trump a dénoncé la décision «erronée» d’une justice qui, selon lui, commet ainsi «un (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Rachid Benzine : «Il n’y a pas en France de véritable cursus de formation des imams»
Hamon présente un programme recentré et rassembleur
Ce que l'on sait de la fusillade dans un lycée à Grasse
Le Drian repousse son ralliement à Macron
A Grasse, «c’était chaud, chaotique, on a eu très peur»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages