Fureur royale - Meghan Markle et Harry : leur pied de nez "horriblement irrespectueux"

·1 min de lecture

La nouvelle est tombée ce vendredi 19 février. Meghan Markle et le prince Harry ont confirmé à la reine Elizabeth II qu'ils ne reviendront pas en tant que membres actifs de la famille royale. En quittant la monarchie, les parents du petit Archie ont perdu leurs derniers titres officiels. Cependant, le frère du prince William et son épouse comptent bien s'accorder quelques rébellions. Un porte-parole des Sussex a expliqué au magazine People : "Meghan Markle et Harry restent attachés à leur devoir et à leur service au Royaume-Uni et dans le monde entier, et ont offert leur soutien continu aux organisations qu'ils ont représentées, quel que soit leur rôle officiel", avant d'ajouter : “Nous pouvons tous vivre une vie de service. Le service est universel.” Cette dernière phrase semble encore résonner dans l'esprit de la Souveraine et certains traduisent cela comme un terrible manque de respect.

Cette pique lancée à la famille royale britannique serait jugée comme "horriblement irrespectueuse" envers la monarque âgée de 95 ans, dont le mari Philip est actuellement hospitalisé à Londres, comme le rapporte une source au Dailymail. Cette dernière a souligné que la scission de la famille royale avait été entièrement la décision de Harry et Meghan. "Ils ont choisi de vivre en Amérique, ils n'ont pas été exilés en Amérique", a-t-elle déclaré.

C'est à l'aide d'un communiqué que le Palais de Buckingham a fait part de cette nouvelle qui a eu l'effet d'une bombe outre-Manche, même si elle était (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - La princesse Eugénie dévoile le prénom de son fils et d'adorables photos
Le prince Charles jeune et élégant : ces images de nouveau dévoilées pour un bel anniversaire
Mohammed VI du Maroc: qui est sa nièce Lalla Nouhaila qui vient de se marier ?
Hélène de Fougerolles : cet "enfer" que l'actrice a vécu pendant trois ans et demi
VIDÉO - "De la foutaise !" : tension entre Fabrice Di Vizio et Martin Blachier sur le couvre-feu