Fukushima : autour de la centrale, les niveaux de radioactivité ont baissé "de l'ordre de 80%", affirme un chercheur français

franceinfo
·1 min de lecture

Le pire accident nucléaire depuis celui de Tchernobyl. Le Japon commémore jeudi 11 mars, les 10 ans de la catastrophe de Fukushima. Une décennie après le tsunami, la décontamination du site se poursuit. La terre a été "décapée sur 5 cm" dans une zone de 1 100 kilomètres autour de la centrale nucléaire, indique sur franceinfo Olivier Evrard, chercheur au Commissariat à l'énergie atomique. Les niveaux de radioactivité ont chuté "de l'ordre de 80%", précise-t-il.

franceinfo : Vous vous êtes rendu à plusieurs reprises à Fukushima pour mesurer les conséquences environnementales de la catastrophe. Peut-on dire qu'il y a une zone grande comme la Corse qui reste à décontaminer ?

Alors oui, mais à des degrés divers. Au sein de cette large zone de 9 000 kilomètres carrés, on a une zone qui est plutôt autour de 1 100 kilomètres, donc c'est l'équivalent de la surface de la Martinique, où les niveaux de radioactivité qui sont retombés au sol en 2011 était plus élevés. Il y a du césium 137 qui s'est déposé sur les sols et qui se fixe aux argiles. Pour décontaminer, la solution qui a été prise c'est de décaper sur 5 cm. Ce qui a, dans les zones cultivées et résidentielles, baissé les niveaux de radioactivité de l'ordre de 80%.

Qu'est devenue cette couche de terre décapée qui est radioactive ?

Il y a de l'ordre de 20 millions de mètres cubes de terre qui ont été décapés et stockés au départ sur des bouts de parcelle. Et puis, tout ça est progressivement acheminé vers des sites de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi