Fuites sur les gazoducs Nord Stream : le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit vendredi

© (REUTERS/Hannibal Hanschke)

Déjà plongé dans une crise énergétique , le monde s’embourbe dans une véritable crise géopolitique avec l’affaire des gazoducs Nord Stream dont Russes et Américains se reprochent la responsabilité. La Russie a fait savoir, mercredi sur Telegram, par la voix de la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, qu’elle souhaitait demander « une réunion officielle » du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies « dans le cadre des provocations concernant les gazoducs Nord Stream 1 et 2 ». Une demande à laquelle la France, en tant que présidente du Conseil de sécurité, a déjà répondu favorablement. L'organisme onusien devrait se réunir ce vendredi 30 septembre pour évoquer ces fuites.

La diplomatie russe a par ailleurs exigé que le président américain Joe Biden dise si les États-Unis sont, ou non, derrière ces fuites. « Le président américain est obligé de répondre à la question de savoir si les États-Unis ont mis à exécution leur menace », a ainsi lancé sur Telegram Maria Zakharova. « C'est ridicule » de la part de la Russie d'insinuer que les États-Unis pourraient être responsables des fuites sur les gazoducs Nord Stream, a répondu la porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche, Adrienne Watson. « Nous savons tous que la Russie diffuse de la désinformation depuis longtemps et elle le fait à nouveau ici », a-t-elle indiqué.

Les renseignements russes chargés d'une enquête pour acte de terrorisme international

« Il était assez prévisible&...


Lire la suite sur LeJDD