Fuite d'hydrocarbures dans les Yvelines: sept associations portent plainte

1 / 2

Fuite d'hydrocarbures dans les Yvelines: sept associations portent plainte

Les associations déplorent un manque d'informations sur l'avancée de l'enquête.

Sept associations ont décidé de porter plainte contre X après la fuite d'hydrocarbures qui s'est produite dans les Yvelines le 24 février dernier. 

Une faille, détectée sur le pipeline reliant Le Havre (Seine-Maritime) à Grandpuits (Seine-et-Marne), a provoqué la fuite de 900 m3 de pétrole brut, avant qu'elle ne soit colmatée définitivement le 26 au petit matin. Une zone de huit hectares a été touchée par la pollution dont plusieurs rus et un ruisseau. Depuis, 650m3 de pétrole brut mélangés à de l'eau ont été pompés selon Total, gestionnaire du pipeline et en charge du nettoyage de la zone. 

Les nappes phréatiques pas touchées

Total avait par ailleurs activé sa cellule de crise et son Plan de surveillance et d’intervention (PSI) pour déterminer les origines de la fuite. Une enquête judiciaire avait été ouverte en parallèle. Début mars, l'entreprise pétrolière avait tenté de rassurer les riverains, assurant que les nappes phréatiques n'avaient pas été touchées et que les risques sanitaires étaient très faibles.

Deux mois après, les associations déplorent un manque d'informations sur l'avancée de l'enquête. "On nous refuse l’accès au dossier. Nous demandons la nomination d’un juge d’instruction pour qu’une enquête détermine notamment le responsable. Nous n’excluons pas de nous constituer partie civile", a alerté Philippe Heurtevent, président...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi