Fuite de Carlos Ghosn : quatre questions sur les passeports de l'ancien patron de Renault

franceinfo

Comment a fait Carlos Ghosn ? Plusieurs jours après son évasion du Japon où il était assigné à résidence dans l'attente de son procès, de nombreuses zones d'ombre demeurent autour de son transit aérien du Japon au Liban, via la Turquie, et notamment des multiples passeports qu'il possède.


1Combien de passeports détenait-il ?

Né en 1954 au Brésil de parents libanais puis étudiant en France, l'ancien patron de Renault-Nissan est un citoyen brésilien, libanais et français. De droit, il dispose à ce titre de trois passeports. Assigné à résidence à Tokyo avec interdiction de quitter le Japon, Carlos Ghosn a dû remettre ses passeports à ses avocats japonais. Selon l'AFP, ils étaient conservés dans un coffre par son équipe de défense pour l'empêcher de fuir. Cependant, l'AFP et le média japonais NHK ont assuré que Carlos Ghosn détenait un second passeport français, ce qui n'a pas manqué de vous faire réagir dans le live de franceinfo.

En théorie, un citoyen français ne peut utiliser qu'un seul passeport valide : lors de toute demande, il est nécessaire d'apporter son ancien exemplaire aux autorités compétentes "valide ou périmé depuis moins de cinq ans à la date de la demande du renouvellement" (deux ans s'il n'est pas biométrique). Exception faite, bien sûr, en cas de perte ou de vol. Comme l'a précisé le ministère de l'Intérieur en décembre 2018, il est "la propriété de l'Etat français" et sa restitution se justifie (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi