Fuite en avant européenne : Emmanuel Macron essaie de s’allier avec Mark Rutte, l’un se ses meilleurs ennemis

Christophe Bouillaud

Selon des informations révélées par Politico Europe, La République en Marche se rapprocherait d'un accord européen avec l'ALDE, le parti libéral au niveau européen, au travers de discussions entre Emmanuel Macron et Mark Rutte, premier ministre néerlandais. A l'occasion d'une lettre ouverte aux électeurs, ce dernier avait pu déclarer, en s'adressant aux "personnes qui refusent de s'adapter, critiquent nos habitudes et rejettent nos valeurs" : « agissez normalement ou partez ». Emmanuel Macron songe donc à une "dream team" des libéraux, mais il oublie que premier ministre néerlandais s'est montré très ferme sur les question d'immigration et qu'il est responsable de l'échec du projet budgétaire européen.

Atlantico : En quoi les positions défendues par Mark Rutte, que cela soit sur l'immigration, ou la construction européenne, sont incohérentes avec celles défendues par Emmanuel Macron ?

 

Christophe Bouillaud : Sur l’immigration, il faut distinguer la pratique et les discours. Mark Rutte, à la tête du parti libéral, sous la pression des diverses extrêmes droites des Pays-Bas, a radicalisé son propos sur l’immigration. Au contraire, Emmanuel Macron a tenu une ligne centriste sur cette question lors de sa campagne de 2017. En pratique, par contre, depuis 2017,  le Ministère de l’intérieur a continué en France une politique de lutte contre l’immigration clandestine, que ne renierait sans doute pas Mark Rutte, et l’accent mis par la majorité LREM-MODEM sur l’intégration à la société française des immigrés est resté aussi comminatoire que peu financé.  La différence sur ce point tient au fait qu’en France, le Front national/Rassemblement national, installé dans le paysage politique français depuis les années 1980 que les extrêmes droites néerlandaises qui ne datent que du début des années 2000, est tellement propriétaire de certains propos, qu’il est difficile pour un politicien centriste de les reprendre (...) lire la suite sur Atlantico

LREM 2ème génération : ces discrets ralliements à la majorité présidentielle que masque le fracas des départs
Quand LREM part à l’assaut des ennemis de l’Europe en oubliant que ce sont ses alliés qui bloquent le projet d’Emmanuel Macron
Européennes : LREM et le Rassemblement national au coude à coude, selon un sondage
Séminaire de rentrée LREM : qui est encore capable d’audace au sein de la macronie ?