A Fuenlabrada, la fin de la police «macho, catho et blanche»

Libération.fr

La ville de la banlieue madrilène a décidé d’humaniser ses agents, notamment par la mise en place d’un récépissé à chaque contrôle.

«Je suis entré dans la police au début des années 80. A l’époque, les choses étaient claires. Nous étions des flics bien machos, bien cathos et bien blancs. Les choses ont changé et il faut s’en réjouir. Aujourd’hui, j’ai des raisons de me sentir fier d’en être membre.» Francisco José Cano est un gaillard expérimenté au visage de boxeur, chef de la police locale de Fuenlabrada, une ville industrielle de 200 000 habitants au sud-ouest de Madrid. Sous ses ordres, une armée de 250 agents, devenue une référence en Espagne, et même au-delà. Une police modèle qui se distingue par son respect des droits de l’homme, son professionnalisme et sa gestion de la diversité, tant ethnique et religieuse que sexuelle.

On n’imagine pas l’agression sexuelle contre Théo à Aulnay-sous-Bois se produire à Fuenlabrada. Ici, pas de délit de faciès, pas d’agissements racistes, islamophobes ou sexistes de la part des forces de l’ordre. Les «passages à tabac» sont inexistants, les «incidents» rares. Curieusement, la plupart des habitants - notamment les jeunes générations - parlent de leur police avec respect, parfois même avec reconnaissance. Pas étonnant que la police locale fasse l’admiration un peu partout et soit invitée à donner des conférences en Europe, de La Rochelle à Bruxelles. Pas étonnant aussi que les Nations unies, l’Autorité palestinienne ou des responsables israéliens soient venus dans la périphérie de Madrid en quête d’inspiration.

Prix du meilleur flic. C’est en 2006 que la municipalité gérée par le socialiste Manuel Robles (élu en 2003) a décidé d’humaniser sa police, jusque-là pas vraiment exemplaire. S’instaure un programme de «lutte contre la discrimination» qui, depuis, a porté ses fruits. Fuenlabrada fait partie de ces villes de banlieue où l’immigration, quasi inexistante à la fin des années 90, représente aujourd’hui 16 % de la population (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

En Israël, le Parti travailliste décale l’élection de son président pour Britney Spears.
Le meilleur restau du monde est à New York
Etats-Unis Le suprémaciste blanc Steve Bannon évincé du NSC
L’Australie a annoncé la découverte dans des lamelles de parquet de 903 kilos de méthamphétamine,
15

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages