Publicité

Le FSB affirme qu'un Russe pro-Ukraine a été tué par sa bombe au moment de son arrestation

Selon l'agence d'État Ria Novosti, se faisant l'écho des services de sécurité russes (FSB), un ressortissant russe appartenant à un groupe pro-Ukraine a été tué dans l'explosion de sa bombe au moment de son arrestation dans la région de Samara, au sud de la Russie. D'après le FSB, il fomentait un attentat, a indiqué BFMTV, mardi 26 mars. « Lorsque l'auteur a été appréhendé, l'engin explosif dont il s'était saisi s'est déclenché, lui infligeant des blessures incompatibles avec la vie. Les membres des forces de sécurité et la population civile n'ont pas été blessés », ont fait savoir les services de sécurité russes.

Les autorités ont affirmé que l'homme avait préparé un engin explosif artisanal qu'il comptait placer dans un point de collecte d'aide humanitaire, et ont ainsi empêché un « acte terroriste ». Elles ont également déclaré avoir retrouvé un engin explosif ainsi que des composants nécessaires à sa fabrication au domicile du suspect.

Membre du « Corps des volontaires russes »

D'après cette source, l'individu était membre du « Corps des volontaires russes », un groupe basé en Ukraine combattant les forces du Kremlin, et que des contacts avec des membres du groupe ont été retrouvés dans son téléphone. Ce groupe de combattants se disant russes et opposés à Vladimir Poutine mène depuis quelques semaines, avec d'autres unités similaires, des incursions armées dans les régions russes frontalières de l'Ukraine.

À lire aussi Russie : le grand soupçon qui plane sur l...


Lire la suite sur LeJDD