Fruits et légumes vendus sans emballage plastique : "On a mis la charrue avant les bœufs"

·1 min de lecture

Des pommes en barquette, des bananes sous cellophane ou des poivrons dans un sachet plastique, les exemples de suremballage dans les rayons des supermarchés ne manquent pas. C'est donc une information qui pourrait bien changer la manière dont vous allez faire vos courses dès l'année prochaine : à partir du 1er janvier 2022, certains fruits et les légumes ne seront plus emballés dans du plastique. Le décret, issu de la loi anti-gaspillage votée en début d'année dernière, paraît mardi. Mais pour les producteurs et les distributeurs, cela demande une bonne dose d'adaptation. 

Des exceptions jusqu'en 2026

Le remplacement du plastique s'échelonnera jusqu'en 2026 car il faut trouver les bonnes alternatives pour chaque produit, notamment pour les plus fragiles comme les framboises. Selon Jacques Rouchaussé, président des Producteurs de légumes de France, la filière dans son ensemble n'était pas prête avant 2025. "Je pense qu'on a mis la charrue avant les bœufs", affirme-t-il. "On veut toujours être les premiers de la classe mais ça va être un vrai casse-tête et ça va pénaliser nos entreprises françaises."

À partir de l'année prochaine, il sera donc par exemple interdit d'emballer les poireaux, courgettes, aubergines, concombres, poivrons. Pas de plastique non plus pour les tomates rondes, les oignons, les navets, les courges, les radis. Côté fruits, les pommes, poires, bananes, oranges, clémentines, kiwis, citrons, pamplemousses ne seront plus sous plastique. Seules exceptions, afin...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles