Frottis, palpation et spéculum : ce qu'il faut savoir sur la consultation gynécologique

·1 min de lecture

C'est un rendez-vous médical auquel les femmes se rendent souvent à reculons. Mais Juju la Gygy compte bien décomplexer la consultation gynécologique. Dans son livre Le guide gynéco joyeux et décomplexé, publié aux éditions First, et sur son compte Instagram qui compte plus de 53.000 abonnés, la gynécologue-obstétricienne évoque pêle-mêle, en dessin avec humour et pédagogie, l'anatomie des femmes, les pathologies ou encore la contraception. En bref, ce qui touche à l'intime et qui reste encore trop souvent source de honte ou d'angoisse pour les femmes. Sur Europe 1, dans l'émission Sans Rendez-vous, la soignante revient sur le déroulé des consultations gynécologiques et les idées reçues autour de ce rendez-vous.

>> Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous tous les jours de 15h à 16h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Un examen interne n'est pas obligatoire la première fois

Tout d'abord, une consultation gynécologique n'est pas obligatoire dès l'âge de 16 ans pour les jeunes filles. "Il y a différentes situations : soit il y a une réelle demande, des symptômes, et il faut y aller pour savoir ce qu'il se passe, répondre aux questions et avoir une prise en charge", explique Juju la Gygy. "Soit on en ressent le besoin, on a envie de discuter sexualité, contraception et là, c'est aussi une bonne réponse."

D'autres professionnels formés à la santé de la femmes peuvent également prendre en charge des patientes, tels que les sages-femmes ou les médecins généra...


Lire la suite sur Europe1