Frontières, Schengen, Constitution : les annonces de Macron sur la sécurité

Source AFP
·1 min de lecture
Emmanuel Macron lors d'un déplacement à la frontière franco-espagnole au col du Perthus.
Emmanuel Macron lors d'un déplacement à la frontière franco-espagnole au col du Perthus.

Le président de la République veut intensifier la lutte contre la menace terroriste, les trafics et l'immigration illégale. Emmanuel Macron a annoncé jeudi un doublement des forces contrôlant les frontières de la France, « de 2 400 à 4 800 », lors d'un déplacement à la frontière franco-espagnole au col du Perthus, où « quatre unités mobiles » sont « en cours de déploiement ».

Ce doublement a été décidé « en raison de l'intensification de la menace » après les récents attentats, dont celui de Nice, a expliqué le chef de l'État.

Une refondation « en profondeur » de l'espace Schengen

Accompagné du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et du secrétaire d'État chargé des Affaires européennes Clément Beaune, Emmanuel Macron s'est également dit « favorable » à une refondation « en profondeur » des règles régissant l'espace Schengen de libre circulation en Europe, et à « un plus grand contrôle » des frontières. « Je porterai en ce sens des premières propositions au Conseil » européen de décembre, pour « repenser l'organisation » de Schengen et « intensifier notre protection commune aux frontières avec une véritable police de sécurité aux frontières extérieures », a-t-il ajouté. Avec la « volonté d'aboutir sous la présidence française », au premier semestre 2022.

Cette refondation doit rendre l'espace Schengen « plus cohérent », pour qu'il « protège mieux ses frontières communes » et qu'il « articule mieux » les impératifs de responsabilité de protection de frontière [...] Lire la suite