Frontière syro-libanaise: une frappe israélienne fait cinq morts, dont des membres du Hezbollah

Ce lundi 10 juin avant minuit, cinq personnes ont été tuées, dont trois Syriens travaillant avec le Hezbollah, dans des frappes israéliennes visant un convoi de camions-citernes qui entrait au Liban depuis la Syrie voisine, ont indiqué une ONG et des sources militaires.

« Trois Syriens qui travaillent avec le Hezbollah et deux Libanais ont été tués dans une frappe israélienne visant un convoi de camions-citernes qui entrait au Liban, à la frontière avec la Syrie, sur la route située entre le Hermel et Qousseir », a indiqué Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), à l'Agence France Presse. La frappe, qui visait des camions-citernes, intervient dans un contexte d'intensification des violences entre le Hezbollah pro-iranien et Israël depuis quelques semaines.

En parallèle, la défense antiaérienne syrienne a été activée pour contrer l'attaque, selon l'OSDH. « Au moins trois membres du Hezbollah ont été tués par neuf missiles israéliens visant des camions-citernes transportant du pétrole », a aussi indiqué à l'AFP une source militaire. Celle-ci a ajouté que ces frappes ont également visé un immeuble dans la région libanaise du Hermel, à quelque 140 km de la frontière israélienne, « près de la localité syrienne de Hawch el-Sayyed Ali, le détruisant complètement ».

Échanges de tirs réguliers

Plus de huit mois de violences ont fait au moins 462 morts au Liban, dont environ 90 civils et près de 300 combattants du Hezbollah, selon un décompte de l'AFP. Plus de 24 combattants du Hezbollah sont morts dans des frappes israéliennes en Syrie depuis le 7 octobre 2023.


Lire la suite sur RFI