Le Front national face à ses vieux démons antisémites

Libération.fr
Benoît Loeuillet (ici en 2009) comptait parmi les hommes forts du FN niçois depuis 2015.

Responsable du FN niçois, Benoît Loeuillet, ancien identitaire, a été suspendu du parti mercredi pour avoir tenu des propos négationnistes dans un documentaire diffusé sur C8. Une nouvelle affaire embarrasante pour Marine Le Pen.

En finir avec la présomption d’antisémitisme pesant sur le Front national : tel était au fond le seul objectif de la «dédiabolisation» mariniste. La présidente du FN lui aura sacrifié jusqu’à son propre père, sans parvenir à refouler définitivement cette vieille passion de l’extrême droite. En témoignent deux documentaires diffusés ces jours-ci, qui risquent de contraindre les responsables frontistes à d’embarrassantes explications.

Patron du Front national à Nice, conseiller régional de Paca, Benoît Loeuillet s’est vu suspendu du parti mercredi, et exclu du groupe présidé par Marion Maréchal-Le Pen. En cause, des propos négationnistes enregistrés par une caméra cachée et diffusés mercredi soir dans un documentaire de la chaîne C8. Gérant de la librairie du Paillon, dans le centre niçois, l’homme exhibe, face à un journaliste se faisant passer pour un militant du FN, un ouvrage d’Adolf Hitler ainsi que des écrits du négationniste français Robert Faurisson. Expliquant ne pas savoir «quoi penser de la thèse révisionniste», Loeuillet juge tout de même qu’«il n’y a pas eu autant de morts, […] il n’y a pas eu de morts de masse comme cela a été dit». Des propos condamnés par le parti, qui a promis mercredi une rapide convocation de l’élu «devant les instances disciplinaires en vue de son exclusion». L’intéressé a, lui, réfuté par communiqué avoir «nié la réalité de la Shoah», évoquant des propos «habilement découpés» au montage.

Bascule du discours

L’affaire est particulièrement malvenue pour un FN en campagne, qui multiplie ces dernières années les signes de bienveillance envers Israël et les juifs de France : visite à Jérusalem du secrétaire général, Nicolas Bay, en janvier, plaidoyers du vice-président Louis Aliot et du député Gilbert Collard (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Une chanson douce
Gauche Valls veut «des coalitions à la française»
Désintox
Présidentielle: les 5 candidats en cercle pour le 1er débat sur TF1
Fillon demande à être jugé sur son «parcours»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages