Frog, un petit démonstrateur du Cnes pour apprendre aux lanceurs réutilisables à voler

Rémy Decourt, Journaliste
·2 min de lecture

Aujourd’hui, il ne fait plus guère de doute que le lanceur européen qui succédera à Ariane 6 sera au moins partiellement réutilisable. Sous l’impulsion de la France et de son agence spatiale, le Cnes, l’Europe y travaille, et aujourd’hui plusieurs projets sont en cours.

On citera en exemple les projets Callisto et Themis dont les développements vont servir à acquérir les premières briques technologiques nécessaires à la réutilisation afin de préparer les évolutions futures d’Ariane. Tandis que Callisto est un démonstrateur de premier étage réutilisable de taille moyenne qui volera en 2023, Themis, un programme d'ArianeGroup développé au travers de l’accélérateur d’Innovarion ArianeWorks, sera quant à lui représentatif d'un étage de lanceur réutilisable de la gamme Ariane et effectuera ses vols de 2022 à 2025. Themis utilisera le moteur Prometheus (programme d'ArianeGroup), dans des configurations à un et trois moteurs.

Et puis, il y a aussi des « petits » programmes d’apparence anodine mais qui permettent de maturer des technologies, de défricher le terrain, de réaliser des avancées ou simplement de « dérisquer » des technologies en cours de développement.

C’est le cas de Frog, acronyme récursif qui signifie « a Rocket for GNC demonstration », un « projet collaboratif et innovant sur la réutilisation », nous explique Jérémie Hassin, le chef du projet au Cnes. Le but est de « développer, implémenter et valider à faibles coûts des algorithmes GNC (guidage, navigation et contrôle) de lanceurs réutilisables ». À proprement parler, Frog n’est pas un prototype de lanceur réutilisable mais plutôt une sorte de « banc de test volant permettant de tester une grande variété de GNC afin d’apprendre sur la réutilisation ». Ces algorithmes de Frog sont notamment développés avec l’aide de Stéphane Querry de la PME Polyvionics, spécialisée dans l’avionique, l’automatique appliquée et l’intelligence artificielle.

Le démonstrateur Frog lors d'un vol de test au centre d’essais en vol...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura