#FreeBritney, la joie des fans de Britney Spears, libérée de la tutelle de son père

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Des fans de Britney Spears devant le tribunal de Los Angeles, qui vient de mettre fin à la tutelle de son père. - Kevin Winter - Getty Images - AFP
Des fans de Britney Spears devant le tribunal de Los Angeles, qui vient de mettre fin à la tutelle de son père. - Kevin Winter - Getty Images - AFP

Britney Spears n'était pas la seule à se réjouir, mercredi, lorsqu'un tribunal de Los Angeles a décidé de retirer sa tutelle à son père. À l'issue de l'audience, des dizaines de fans venus la soutenir ont exulté lorsque l'avocat de la chanteuse leur a annoncé que Jamie Spears n'était plus le tuteur de la chanteuse, mettant fin à un conflit vieux de 13 ans.

Car si Britney Spears a fini par obtenir gain de cause, c'est en partie grâce à eux. Depuis 2009, ses soutiens les plus fidèles se mobilisent sous le hashtag #FreeBritney pour demander la levée de cette mesure qu'ils jugeaient abusive. Le mouvement n'a fait que gagner en ampleur au cours de la dernière décennie, encore relancé au début de l'année 2021 par le documentaire du Framing Britney Spears. La popstar elle-même n'a pris la parole qu'en juin dernier, se disant "traumatisée" par cette tutelle et demandant sa levée à la justice.

Joie et larmes

Ainsi, c'est avec des cris de joie que les fans réunis ont accueilli la courte allocution de Mathew Rosenberg, l'avocat de Britney Spears. Brandissant des photos de la star ou des panneaux roses et au son du slogan "Free Britney now" (libérez Britney maintenanyt). Ces effusions ont bientôt fait place aux embrassades, puis aux larmes, des soutiens rassemblés.

Sur les réseaux sociaux, les fans de Britney Spears ont également manifesté leur joie, se réjouissant - parfois en des termes assez violents - que Jamie Spears n'ait enfin plus la main-mise sur la vie de sa fille.

La tutelle reste toutefois en vigueur jusqu'à nouvel ordre, mais Jamie Spears n'a plus son mot à dire dans la gestion de la vie privée ou des finances de sa fille, confiée à des professionnels.

Au cours de ses quelques prises de parole contre la gestion de la tutelle par son père, Britney Spears a notamment affirmé n'avoir pas pu se faire retirer son stérilet alors qu'elle souhaitait avoir d'autres enfants, ne pas pouvoir se marier et être obligée de prendre des médicaments qui la font se sentir "ivre". "Mon père gère ce que je porte, dis, fais ou pense" avait-elle également déclaré dans une publication Instagram.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles