"Fred" de "C'est pas sorcier" à la tête d'une mission pour le ministère de la Transition écologique

Benjamin Pierret
·2 min de lecture
Frédéric Courant, à Paris en 2010 - Thomas Samson - AFP
Frédéric Courant, à Paris en 2010 - Thomas Samson - AFP

Frédéric Courant, le Fred de "Fred et Jamy" dans l'émission C'est pas sorcier, est à la tête d'une mission confiée par le gouvernement. D'après des informations du Journal du dimanche, le ministère de la Transition écologique a chargé le journaliste scientifique de mener un groupe de travail pour "développer la culture du risque chez les Français".

En d'autres termes: les familiariser aux risques qu'ils courent en cas de phénomènes naturels et leur enseigner les réflexes à avoir.

"Quand on connaît le mécanisme d’une crue cévenole, on sait comment l’appréhender", explique par exemple l'ancien co-présentateur du programme de vulgarisation scientifique de France 3.

L'hebdomadaire évoque notamment les habitants des Alpes-Maritimes qui ont cherché à récupérer leurs voitures en sous-sol durant la tempête Alex, ou le préfet de la Seine-Maritime Pierre-André Durand qui n'a pas osé activer les sirènes de confinement la nuit de l'incendie de Lubrizol pour éviter "des attitudes contreproductives" de la population.

"Si, demain, il y a un tremblement de terre dans les Alpes-Maritimes, combien d’enfants auront le réflexe de se mettre sous la table?, demande Grégory Allione, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers.

Un rapport attendu dans six mois

Frédéric Courant sera entouré de cinq experts, "spécialistes en sécurité civile, communication, géographie, sciences comportementales et numérique", comme le rapporte le JDD. Ils s'inspireront de la manière dont d'autres pays gèrent ces menaces et chercheront des moyens d'atteindre la population. Un rapport doit être déposé dans six mois, pour une application dans un an.

Le programme jeunesse C'est pas sorcier a été diffusé sur France 3 entre 1993 et 2014. Frederic Courant en partageait l'affiche avec Jamy Gourmaud. L'année suivante, il a lancé la plateforme L'Esprit sorcier, reprenant le concept de vulgarisation scientifique. Début 2020, France 4 a lancé une nouvelle mouture de l'émission culte, C'est toujours pas sorcier.

Article original publié sur BFMTV.com