Fraude : de nouveaux moyens dévolus à Pôle Emploi

Les fraudes ne cessent d’augmenter en France. C’est pourquoi de nouveaux moyens sont régulièrement mis en œuvre pour tenter de l'endiguer. "En 2019, le montant des fraudes subies ou évitées s’élève à 212 millions d’euros, c’est 4,6 fois plus qu’en 2010", note la journaliste Dorothée Lachaud qui met en lumière un rapport de la Cour des comptes sur le plateau du 12/13, mardi 22 septembre. Vérifier la véracité d’un document Quant aux demandeurs d’emploi qui ont triché, ils étaient 18 368 l’an passé. Pôle Emploi dispose désormais d’une nouvelle arme : le droit de communication. Autrement dit, l’organisme pourra avoir accès à de nouvelles informations sur les demandeurs soupçonnés d’avoir fraudé. "Il sera par exemple possible d’accéder aux relevés de compte bancaire" des intéressés et même de "recueillir des informations avec les établissements de crédit ou les fournisseurs d’énergie". "Le but est de vérifier la véracité d’un document", précise la journaliste.