Fraude au chômage partiel : le chef d'entreprise touchait des milliers d'euros alors que ses salariés continuaient à travailler

·1 min de lecture

Une nouvelle affaire de fraude au chômage partiel. Alors que la semaine passée, Tracfin dévoilait son rapport annuel et mettait l'accent sur la hausse de ce genre de faits après la mise en place de dispositifs d'aides par l'Etat, c'est une nouvelle fraude au chômage partiel qui a été mise au jour en Seine-Saint-Denis, rapporte France Bleu dimanche 11 juillet. Une fraude organisée puisqu'elle implique le gérant d'une entreprise du bâtiment, ainsi que deux salariés, la directrice des ressources humaines et le directeur administratif et financier.

Les trois personnes sont accusées d'avoir monté un système pour que la société touche des aides de l'Etat au chômage partiel alors que les salariés continuaient à travailler. Selon France Bleu, le trio avait développé un système de faux décomptes horaires, des fiches de paie falsifiées afin de passer inaperçus. En tout, la société aurait empoché pas moins de 100.000 euros. Mais les autorités ont rapidement découvert le petit stratagème et une enquête a été lancée, menant à une perquisition de la Brigade de répression de la délinquance de Paris et le commissariat de Seine-Saint-Denis.

>> A lire aussi - Chômage partiel : un réseau d’escroquerie démantelé dans le sud-est

Toujours selon nos confrères, le chef d'entreprise et son directeur financier sont également accusés d'avoir mis le feu à leur entreprise en début d'année après cette perquisition. Ils auraient pu vouloir détruire de nombreuses preuves et une possible fraude à l'assurance. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le gazoduc de Nord Stream 2 sur le point d'être achevé
Covid-19 : des variants à l'infini ? Un virologue plaide pour une vaccination élargie
Les trois choses à ne pas oublier avant de partir en voyage en Europe, inquiétant cluster en Corse... Le flash éco du jour
Maroquinerie, téléphones : vague d'interpellation dans un gang de braqueurs spécialisé dans le fret de luxe
Alerte en Corse : une cinquantaine de personnes testées positives au Covid en un jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles