Des frappes russes contre Kyiv font trois morts, l'approvisionnement en eau est coupé

Attaques mortelles sur Kyiv. Trois personnes ont été tuées et six autres blessées dans des frappes russes ce mercredi sur la capitale ukrainienne, a annoncé l'administration militaire de la capitale ukrainienne.

Situation à Kyiv

Un site d'"infrastructure" à Kyiv a été touché mercredi par un bombardement, a indiqué le maire Vitali Klitschko, exhortant la population à rester dans les abris, après une série d'explosions entendues par des journalistes de l'AFP dans la capitale.

Selon l'administration militaire, ces frappes ont fait trois morts et six blessés. "Un immeuble d'un étage a été endommagé" par une de ces frappes, a ajouté l'administration sans donner davantage de précisions.

"Un site d'infrastructure a été touché. Restez dans les abris", a écrit le maire sur Telegram, ajoutant que l'approvisionnement en eau est coupé dans la capitale après des frappes russes (maire). "Plusieurs autres explosions dans divers quartiers", a-t-il ajouté peu après dans un message séparé. "Services de secours et médecins sont en route vers les lieux" touchés, a-t-il ajouté.

La Russie a tiré un total d'environ 70 missiles de croisière, dont 51 ont été abattus, a indiqué l'armée de l'air ukrainienne. "Au total, environ 70 missiles de croisière Kh-101/Kh-555 +Kalibr+ ont été tirés. Les forces de défense antiaérienne ont détruit 51 missiles. En outre, cinq drones kamikazes de type Lancet ont été détruits dans le sud du pays", a-t-elle indiqué sur Telegram.

L'approvisionnement en eau a été "suspendu" mercredi dans la capitale après de nouvelles frappes russes ayant visé des infrastructures énergétiques qui ont aussi fait au moins trois morts, a annoncé le maire de la capitale ukrainienne.

"En raison des bombardements, l'approvisionnement en eau est suspendu dans tout Kyiv. Les spécialistes (...) travaillent à le restaurer le plus rapidement possible", a indiqué Vitaly Klitschko sur Telegram, appelant les habitants à faire des provisions d'eau.

Le maire de Kyiv a également fait état de coupures d'électricité "d'urgence" dans "certains quartiers" de la capitale.

Un quartier nord de Kyiv s'est retrouvé sans électricité juste après une série d'explosions, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des problèmes avec le réseau mobile ont également été observés dans la capitale.

Le gouverneur de la région de Kyiv, Oleksiï Kouleba, a fait état sur Telegram de zones "résidentielles" et "sites d'infrastructures critiques" touchés dans cette région. "Il y a un risque de nouveau bombardements", a-t-il averti.

Situation à Lviv

"Toute la ville" de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, se trouvait mercredi sans électricité après des frappes russes visant des sites énergétiques ukrainiens, a affirmé son maire, Andriï Sadovy.

"Toute la ville est sans lumière. Nous attendons des informations complémentaires d'experts. Il peut y avoir des interruptions d'approvisionnement en eau", a-t-il déclaré sur Telegram.

Situation en Moldavie

Autre conséquence de ces frappes russes, la Moldavie était victime mercredi de "pannes d'électricité massives" a déclaré le vice-Premier ministre moldave, Andrei Spinu.

"À la suite de bombardements de la Russie contre le système énergétique ukrainien au cours de la dernière heure, nous avons des pannes d'électricité massives dans tout le pays", a-t-il indiqué sur Facebook, alors que la Moldavie faisait déjà face à d'importants problèmes énergétiques en lien avec la guerre en Ukraine.