"Je suis frappé par son indifférence à la souffrance sociale": Pour Mélenchon, Macron est dans "l'agression"

Jean-Luc Mélenchon s'exprime après l'allocution d'Emmanuel Macron, le 22 juin 2022. - BFMTV
Jean-Luc Mélenchon s'exprime après l'allocution d'Emmanuel Macron, le 22 juin 2022. - BFMTV

Le leader de la Nupes n'est pas satisfait. Alors qu'Emmanuel Macron a donné une interview à l'occasion du 14-Juillet, Jean-Luc Mélenchon a réagi dans une vidéo depuis le Mexique. "Je suis frappé par la désinvolture avec laquelle il répond aux questions graves qui lui sont posées" a-t-il notamment déclaré.

"Je suis frappé par son indifférence à la souffrance sociale qui se répand dans le pays", a-t-il ajouté.

"Comment peut-il avoir comme unique message le jour de la fête nationale (...) de nouveau les inégalités, la violence sociale" s'est interrogé l'ancien député Insoumis.

"Une sorte de défi et d'agression"

Il poursuit ensuite: "Travailler plus longtemps -ce qui n'est absolument pas nécessaire-, et priver encore plus de gens de leur allocation chômage (...) tout cela avec l'idée assez grossière que les gens préféreraient des allocations à un travail réel".

"Décidément tout ce qui passe par sa bouche est une sorte de défi et d'agression contre la masse des Français qui l'écoutent", conclut-il.

Dans son interview, le président de la République a notamment assuré qu'il comptait soumettre un texte de loi de réforme du travail "dès cet été", en réaffirmant vouloir atteindre un taux de chômage à 5%, contre 7% actuellement.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles