Frappé par la foudre, un avion Boeing a été "exorcisé"

·1 min de lecture

C’est une cérémonie bien particulière qui a eu lieu le 20 juin dernier à Lomé, au Togo, autour d’un avion de ligne de la compagnie Ethiopian Airlines, raconte Air Live, relayé par Slate. L’appareil a été exorcisé à l’aéroport. Effectuant la liaison entre New York et Lomé, comme il en a l’habitude, l’avion - un Boeing 787 - a été frappé par la foudre juste avant son atterrissage dans la capitale togolaise. Plus de peur que de mal pour les passagers (seul un technicien a été blessé), l’appareil s’est posé normalement, mais c’est après que les choses se sont compliquées.

D’après le récit de nos confrères, le Boeing était par la suite incapable de redécoller, raison pour laquelle des prêtres vaudous sont venus l’exorciser dès le lendemain matin. Grâce à des images tournées sur le tarmac, l’on voit les prêtres vaudous asperger un liquide sur la carrosserie du Boeing. Selon le quotidien algérien El Watan également cité par nos confrères, il s’agirait de jeter de l’eau et de l’alcool afin d’apaiser la colère du Dieu local, Hiébiésso. Dans la langue parlée dans le sud du Togo, le mina, il est considéré comme le "Dieu du tonnerre".

>> A lire aussi - Un avion cargo Boeing 737 de Transair obligé de se poser sur l’eau à Hawaï

Finalement, le président de l’Agence nationale de l’aviation civile togolaise, Lotta Gnama, a indiqué que des réparations avaient été effectuées sur le Boeing 747 et qu’il était prêt à redécoller, les paratonnerres présents à l’avant de l’appareil ont limité les dégâts. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pour la première fois dans le monde, un pays interdit l'élevage de saumons
"Les effets désirables" du vaccin : cette campagne qui enflamme la toile
Taxi, gendarmes… Une chaîne de solidarité pour un lycéen qui devait passer le baccalauréat
François Fillon trouve un point de chute dans un groupe pétrolier russe
À Nice, un label pour les commerçants vaccinés ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles