Frank Berton, le "super-héros" du barreau

La journaliste Elsa Vigoureux dévoile la face cachée d'un ténor du barreau, Frank Berton.

« Le journal de Frank Berton » est un ovni littéraire, étonnant et captivant. Pendant trois ans, la journaliste Elsa Vigoureux a suivi l’avocat pénaliste lillois, ce « super-héros » du barreau qui a plaidé pour Florence Cassez, des accusés d’Outreau et de l’affaire « Air Cocaïne », Salah Abdeslam et bien d’autres. Sa tronche patibulaire et ses coups de gueule médiatiques ne sont jamais passés inaperçus, mais jusqu’ici l’homme sous la toge était resté mystérieux. Et pour cause, « on n’attrape pas Frank Berton, on court après », écrit la journaliste. Celle qui a réussi l’exploit de percer son âme cabossée.

Enfin, Berton se met à nu

Au fil des pages, Berton finit par se dévoiler… Son enfance violente, son père brutal et ses cicatrices encore douloureuses, si apparentes. Enfin, Berton se met à nu. Et c’est passionnant car, derrière cette silhouette de tueur à gages, cette voix caverneuse, le lecteur découvre un homme altruiste, sensible et généreux. Le livre est à son image : franc, brut et puissant. Extrêmement touchant.

SC_SC_61_GRtB6tCL

"Le Journal de Frank Berton", Elsa Vigoureux, Ed. Flammarion


Retrouvez cet article sur Paris Match