La Francophonie: de l’espace linguistique à l’organisation institutionnelle

© Davit Hakobyan / PAN Photo via AP

Les pays francophones, dont la langue officielle est le français, et les pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) partagent une même affection pour la langue de Molière et la culture française. L’organisation regroupe 88 États ou gouvernements, soit environ 900 millions d’habitants répartis sur cinq continents. Chaque année, le 20 mars est célébré comme la Journée internationale de la Francophonie et le sommet de la Francophonie réunit ses membres tous les deux ans.

Le français est la cinquième langue la plus parlée au monde avec environ 300 millions de locuteurs. Quelque 36% de francophones vivent en Europe et plus de 54% en Afrique. Sur ce continent, la langue française représente un formidable atout dans le domaine de l’éducation, des affaires ou dans la vie quotidienne pour s’informer ou dans les relations personnelles. La langue française est également la langue officielle dans 29 États et 19 régions, départements ou collectivités dans le monde. Mais comment la Francophonie est-elle devenue une institution ?

La genèse d’une organisation francophone

C’est en 1880 que le mot « francophonie » apparaît pour la première fois dans les livres. Le géographe français Onésime Reclus décrit par ce terme l’ensemble des personnes et des pays utilisant la langue française. De cet espace linguistique partagé commence à naître l’idée d’une communauté d’entraide basée sur l’utilisation de la même langue.


Lire la suite sur RFI