François Ruffin sort un livre, voici ce qu'il dit de lui

Astrid de Villaines
Le député insoumis François Ruffin semble se préparer pour 2022

ANALYSE - Ce qui est sûr, c’est que pendant ce confinement, François Ruffin n’a pas chômé. Quand on a reçu le livre du député insoumis, “Leur folie, nos vies - La Bataille de l’après” (LLL) qui sort ce mercredi 3 juin, on s’est dit que c’était un énième “fast book”, écrit en quelques heures et dont on ne trouverait pas grand-chose d’intéressant à tirer, malgré un bon titre. Erreur. 

Le livre de François Ruffin est riche. Écrit comme un journal de bord du confiné qu’il a été dans sa cuisine de Picardie, il a fait ce qu’il fait le mieux: donner la parole aux autres -les catégories populaires en l’occurrence- et la relayer. Sauf que cette fois, contrairement à ces deux précédents films “Merci Patron!” ou “J’veux du soleil”, les témoignages s’articulent avec des entretiens d’intellectuels pour donner une dimension plus politique encore à son ouvrage, en ce qu’elle devient programmatique. Et cette nouvelle dimension dit beaucoup de celle que le personnage connu pour ses saillies souvent théâtrales entend donner à sa carrière politique. 

Car François Ruffin ne se cache plus. Cette fois, c’est clair: il entend rassembler la gauche autour de son programme en grande partie détaillé dans ce livre et ne dit plus “non” à la présidentielle de 2022. 

Dans sa cuisine, il a organisé une radio sur Facebook qu’il a appelée la radio de “l’an 01”. Ce livre et cette expérience laissent entendre que François Ruffin a aussi décidé de faire de cette crise l’an 1 de son engagement politique vers un “après” encore incertain, mais certainement ouvert. Revue de détail en cinq points du livre qui dit beaucoup de lui.

 1 - Il est résolument journaliste

Il a beau faire de la politique -il en faisait d’ailleurs avant d’y entrer officiellement- son métier initial ne l’a pas quitté. Alors il observe: “À la boulangerie, je regarde la file, un mètre entre chaque personne, la distance est respectée, le voisin un peu suspect, quelle tristesse que ce spectacle immobile!”. Il discute. Avec Nathalie,...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post