Le Franco-Ivoirien François-Xavier Gbré et l'Indienne Poulomi Basu prix Découverte des Rencontres photographiques d'Arles

Valérie Oddos
·1 min de lecture

Leur travail n'a pas pu être montré à Arles, puisque le festival a été annulé. Ils devaient être exposés à Paris au siège de Kering. Evènement annulé pour cause de deuxième confinement. L'Ivoirien François-Xabier Gbré et l'Indienne Poulomi Basu et ont reçu ex-aequo le prix Découverte Louis Roederer des Rencontres de la photographie. Le premier pour son installation Émergence, Abidjan, Côte d'Ivoire, 2013 -2020 de 57 petites photographies qui explorent la transformation urbaine de la capitale ivoirienne. La seconde pour Centralia, un travail mi-document-mi-fiction sur une guerre peu montrée, au centre de l'Inde, où les populations autochtones sont menacées.

En cette année "exceptionnelle", la totalité de la dotation du prix (15 000 euros), sera répartie entre les dix finalistes, en solidarité avec les artistes.

François-Xavier Gbré et les mutations urbaines d'Abidjan

Né à Lille en 1978, François-Xavier Gbré vit et travaille en France et en Côte-d'Ivoir. Il a fait de la photographie de mode tout en travaillant à des projets plus personnels, sur l'espace urbain et en particulier sur l'architecture. Marqué par l'esthétique des paysages industriels en ruine du Nord de son enfance, il a travaillé de la France au Mali, d'Israël au Maroc ou au Bénin. Il s'intéresse aux (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi