Une Franco-Israélienne retrouvée morte près d'une colonie en Cisjordanie

AL
·2 min de lecture
Un officier de la police israélienne.  - HAZEM BADER / AFP
Un officier de la police israélienne. - HAZEM BADER / AFP

La police israélienne a diligenté ce lundi une enquête sur le décès mystérieux d'une Franco-Israélienne retrouvée morte dans la nuit près d'une colonie en Cisjordanie occupée, le gouvernement évoquant un "meurtre horrible" et "brutal". La dépouille d'Esther Horgen, mère de six enfants âgée de 52 ans, a été retrouvée avec des marques de coups dans une forêt près de la petite colonie israélienne de Tal Menashe, dans le nord de la Cisjordanie, selon les autorités.
Des sources diplomatiques ont indiqué que la femme avait la nationalité israélienne et française. La police israélienne a diligenté une enquête sur cette mort suspecte.

"Esther Horgen a été brutalement assassinée alors qu'elle était sortie faire un footing près de chez elle. Les forces de sécurité vont arrêter le meurtrier aussitôt que possible et nous règlerons nos comptes avec lui", a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

"Les forces de sécurité travaillent déjà pour mettre la main sur le meurtrier", a dit de son côté Benny Gantz, le ministre de la Défense, déplorant un "meurtre horrible".

Une famille "exemplaire"

Plus de 150.000 ressortissants français vivent en Israël et dans des colonies à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967. L'année des attentats du Bataclan, de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher en 2015, le nombre de juifs ayant quitté la France pour s'installer en Israël avait connu un pic historique (7900 personnes). Esther Horgen avait quitté Fontenay-aux-Roses, commune située au sud de Paris, il y a une trentaine d'années, et se nommait à l'origine Brigitte Attelan, selon une amie d'enfance, Anne Baer.

"Elle était issue d'un judaïsme pluraliste, certes très pratiquant, mais très ouvert, ce qui caractérise la communauté de Fontenay-aux-Roses qui a été créée par son père et par mon père", a-t-elle dit, précisant qu'Esther Horgen avait fondé une famille "exemplaire" et qu'elle était "conseillère conjugale".

Les colonies jugées illégales par le droit international

Plus de 450.000 Israéliens habitent dans des colonies, jugées illégales par le droit international, en Cisjordanie où vivent également environ 2,8 millions de Palestiniens. La colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens a connu un vif essor ces dernières années sous l'impulsion de Benjamin Netanyahu et sous la mandature de Donald Trump à la Maison Blanche. Des heurts interviennent fréquemment entre Palestiniens et colons israéliens près de Naplouse, principale ville du nord de la Cisjordanie.

Article original publié sur BFMTV.com