Franck Riester fait du non-cumul des mandats l’un des sujets de la réforme institutionnelle

Franck Riester fait du non-cumul des mandats l’un des sujets de la réforme institutionnelle

L’exécutif ouvre la porte, potentiellement, au retour de députés-maires ou de sénateurs-maires. Depuis 2017, il est impossible pour les parlementaires de cumuler leur fonction à l’Assemblée nationale ou au Sénat avec une fonction exécutive locale. Après l’épisode des Gilets Jaunes et une crise sanitaire, qui a tendu les rapports avec les collectivités, le débat a resurgi. Dans un texte adopté en octobre 2021, la proposition de loi du centriste Hervé Marseille, le Sénat a voulu assouplir les règles, en autorisant le cumul seulement pour les plus petites communes. Les députés ont toutefois rejeté le texte. Fin de l’histoire ? Pas tout à fait. Emmanuel Macron avait fait savoir en décembre 2021 qu’il n’était « pas absurde » de revenir sur le non-cumul.

Le sujet ne sera pas resté en sommeil longtemps, puisque le député (Renaissance) Karl Olive, l’un des proches du chef de l’Etat, entend déposer une proposition de loi sur le sujet. Il a assuré sur France 2, ce lundi, que le chef de l’Etat y était « favorable ». Invité ce même jour d’Audition publique, l’émission politique de Public Sénat et LCP, en partenariat avec Le Figaro Live, le ministre chargé des Relations avec le Parlement en fait même une question à traiter dans la réforme institutionnelle, projetée pour « la première partie du quinquennat ». L’année « 2023 » a également été évoquée.

« Revoir l’organisation du temps de travail des parlementaires »

« Ce qui est important, c’est qu’il y ait un lien très clair entre les parlementaires et le terrain. Il faut l’organiser d’une manière ou d’une autre. Cela peut passer par ce retour à une forme de cumul », a considéré le ministre. « Cela peut aussi passer par plus de temps pour les parlementaires sur le terrain, et aussi par plus de moyens, pour pouvoir mieux travailler à l’Assemblée nationale et au Sénat. »

Pour l’ancien député de (...) Lire la suite sur Public Sénat

Réforme des retraites : « Un amendement n’est pas un gros mot », insiste Franck Riester

Taxation des superprofits : les parlementaires PS vont enclencher une procédure pour un référendum d’initiative partagée

Pour sa rentrée parlementaire, le PS déterminé à peser davantage au sein de la Nupes

Après l’échec de la fusion TF1-M6, le sénateur Laurent Lafon redoute une zone « d’incertitude » pour l’audiovisuel français

Elections sénatoriales 2023 : un groupe RN à la chambre haute est-il envisageable ?