« La recentralisation peut entraîner une “gilet-jaunisation” des élus locaux »

Propos recueillis par Emmanuel Berretta
·1 min de lecture
Franck Louvrier, maire LR de la Baule.
Franck Louvrier, maire LR de la Baule.

Le 24 mai dernier, Franck Louvrier, l'ancien conseiller com de Nicolas Sarkozy, jugeait que les institutions de la Ve République « n'étaient plus adaptées à la gestion des crises ». La France sortait péniblement du premier confinement. Le pouvoir avait alors multiplié les bourdes sur les masques (inutiles, utiles, et finalement obligatoires). Le gouvernement avait multiplié les porteurs de messages entre le chef de l'État, le Premier ministre Édouard Philippe, le ministre de la Santé, Olivier Véran, et le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. Les grands élus locaux avaient démontré un sens de la débrouille plus poussé que les services de l'État et le pays s'était juré de revoir son organisation face à la crise sanitaire? Qu'en est-il vraiment six mois plus tard ?

Nous sommes retournés voir Franck Louvrier, maire de La Baule, conseiller régional des Pays de la Loire. Il avait travaillé avec Jean Castex autour de Sarkozy. Il lui fait encore confiance pour redresser la communication difficile de ce deuxième confinement?

Le Point : Pour la deuxième vague, avez-vous le sentiment que le gouvernement a tiré les leçons de communication de crise de la première vague ?

Franck Louvrier : En tout état de cause, il a eu le temps de s'y préparer. L'attente des Français est grande ! Les résultats ne sont malheureusement pas probants et il ne semble pas avoir tiré les leçons du premier confinement. On a changé de Premier ministre, c'est beaucoup mieux, on n'a pas ch [...] Lire la suite