Franck (L'amour est dans le pré) : Souci de santé, reconversion, fin de mois difficiles... il se confie (EXCLU)

Il est l'un des agriculteurs emblématiques de L'amour est dans le pré 2021 (M6). Franck, sylviculteur et maraîcher de 48 ans, a partagé son aventure avec Anne-Lise et Cécile. Si cette expérience a été exceptionnelle à vivre, il a reconnu à l'occasion d'une interview pour Purepeople qu'il avait été quelque peu maladroit avec ses prétendantes. Il a également évoqué ses projets ou son travail qui a une fâcheuse conséquence sur son état de santé.

Vous avez reconnu que votre manque d'expérience a fait que vous avez été maladroit lors de l'aventure. Qu'est-ce que cela vous a appris ?

De m'ouvrir à un monde que je ne connaissais pas. De faire la connaissance de Karine Le Marchand aussi, c'est une chance. Il y a eu plusieurs régions sinistrées par la grêle, et elle m'a appelé pour prendre de mes nouvelles et savoir si j'avais été touché. On s'appelle assez souvent, elle m'a invité à aller chez elle. Ca a été une expérience humaine merveilleuse avec mes prétendantes aussi ou certaines rencontres que j'ai pu faire après, notamment des anciens agriculteurs. Je suis plus enclin à aller vers les autres.

Votre exploitation a-t-elle été impactée par les intempéries ?

Pas cette année, mais il y a quatre ans j'y ai eu le droit. Tout a été détruit. Et on perd énormément, car il n'y a pas d'assurance. Je suis juste assuré contre les incendies. Mais ce sont des choses qui arrivent. Ce...

Lire la suite


À lire aussi

Laurent Voulzy : Soucis financiers, virées aux puces et fins de mois difficiles, "je n'avais pas d'argent"
"Les fins de mois sont difficiles" : Guy Marchand ruiné à 85 ans ? Confidences cash de l'acteur !
Stéphane Guy viré de Canal+ et "touché au coeur" : il se confie sur ses derniers mois difficiles

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles