Franck (L'amour est dans le pré) insulté : tensions et incompréhensions avec un homme de son village

Lors de l'édition 2021 de L'amour est dans le pré, les téléspectateurs ont eu l'occasion de faire connaissance avec Franck, un sylviculteur et maraîcher de 46 ans. Souvent, il a été critiqué pour son indécision car pendant un temps, il n'a su qui choisir entre ses prétendantes Anne-Lise et Cécile. Mais jamais on ne l'a qualifié de fainéant. Pourtant, le dimanche 24 avril 2022, un homme a utilisé ce qualificatif comme il l'a dévoilé sur Instagram le mardi suivant.

Franck a partagé une vidéo sur laquelle on peut voir une partie de son terrain. Et à certains endroits, l'herbe ou les fleurs sont bien plus hautes. Non, l'agriculteur ne remet pas cette tâche au lendemain par fainéantise, mais c'est ce qu'un homme habitant dans son village a pensé. Il ne s'est d'ailleurs pas gêné pour le lui faire savoir. "Dimanche, je m'apprête à aller travailler, comme d'habitude, et je me fais insulter par un nouvel arrivant du village. Je suis un fainéant, d'après lui, car mon terrain n'est pas entretenu... J'essaie de lui expliquer que la fauche sera retardée pour préserver le cycle végétal des fleurs qui actuellement nourrissent les insectes pollinisateurs. Rien à faire, je suis à nouveau traité de fainéant...", a-t-il tout d'abord écrit.

Toujours en colère, Franck s'est demandé où allait le monde. Il a constaté qu'il y a de "plus en plus de problèmes de ce genre dans [les] campagnes"....

Lire la suite


À lire aussi

Hervé (L'amour est dans le pré), des tensions entre Vanessa et Stéphanie : révélations sur des scènes en off
Jean-Daniel (L'amour est dans le pré) finira-t-il seul ? Dîner sous haute tension et grande désillusion
Nathalie (L'amour est dans le pré 2021) harcelée chez elle par des hommes : "On n'est pas au zoo"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles