Franck Dubosc en larmes dans "En aparté"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

De l'émotion en pensant à son père. Hier soir, Franck Dubosc était l'invité du salon d'"En aparté", émission présentée par Nathalie Lévy sur Canal+. Au cours de l'entretien, le comique a retracé sa carrière et évoqué les personnes marquantes de son parcours. Parmi elles, son père qui est décédé il y a 20 ans. En se remémorant ces souvenirs, l'artiste n'a pas su retenir ses larmes.

"C'est terrible"

"Quand j'ai fait l'Olympia, je pense que mon père a été fier de moi. Mais je pense qu'il a été fier avant l'Olympia. Je le sais parce qu'une fois, on m'a raconté qu'il était allé voir un match de basket. Des gens étaient devant lui et parlaient de moi. Il leur a tapé sur l'épaule en leur disant : 'C'est mon fils'", a raconté Franck Dubosc, la voix nouée et les yeux mouillés.

Ému, l'humoriste a confié qu'il ne "voulait pas trop parler" de lui. Et d'ajouter tout de même, en larmes : "Je sais qu'il était fier... Mais à moi... Il n'a rien dit !". "Mais ce n'est pas grave ! Dès qu'on parle de lui, c'est terrible parce que vous savez comment m'avoir !", a-t-il lancé, amusé par la situation. "Il vous a vu à l'Olympia. Et ça, c'est un geste important pour vous !", a glissé Nathalie Lévy. puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Hier soir, "En aparté" a fédéré 131.000 téléspectateurs en moyenne, selon Médiamétrie, sur Canal+. La part de marché s'est élevée à 0,6% des individus de...

Lire la suite


À lire aussi

Michel Fugain en larmes dans "En aparté"
"En aparté" : Muriel Robin en larmes en évoquant son ami Guy Bedos
"Ces vies ont été volées !" : Jimmy Kimmel en larmes après la tuerie au Texas

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles