Franck Annese : "On ne peut pas courir après l'actualité"