Quand Francis Cabrel participe à un appel pour trouver un médecin dans sa commune

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est l'histoire de l'un des plus grands vendeurs de disques en France qui a des difficultés… pour trouver un médecin. Dans une vidéo publiée sur YouTube, Francis Cabrel lance un appel pour qu'un médecin s'installe dans sa ville d'Astaffort, dans le Lot-et-Garonne, où il habite. Le médecin qui s'installera aura donc l'honneur de soigner le chanteur s'il tombe malade.

"Il y à l'océan et la montagne à deux heures"

Ce clip de 2 minutes 30 publiée sur YouTube vante la vie paisible que l'on mène dans le village d'Astaffort, par le biais des témoignages d'habitants. "Astaffort est un petit paradis ! Il y à l'océan et à montagne à deux heures seulement", lance une habitante dans la vidéo. 

Une vidéo rythmée par un air de guitare et une voix que l'on reconnaît tout de suite. Francis Cabrel s'est prêté au jeu et a accepté d'apparaître dans ce petit film qui n'a qu'un but : convaincre un médecin de venir s'installer dans la commune de 2.000 habitants.

Un désert médical

La problématique du désert médical concerne beaucoup de régions à la campagne. C'est pour cette raison que les soignants de la Maison de santé d'Astaffort ont décidé de lancer cette campagne, comme l'explique Sophie Mas Chevalier, qui préside l'organisation. "Il ne reste plus que deux médecins généralistes, dont un qui souhaiterait faire valoir ses droits à la retraite. Ce n'est absolument pas suffisant d'avoir un médecin pour notre ville. C'est de là qu'est venue l'idée du clip. Évidemment, on a tout de suite pensé à Fran...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles