En Franche-Comté, étudiants et médecins retraités mobilisés pour vacciner la population

Fiona et Marine sont en troisième année à l’Institut de formation en soins infirmiers à Dole, dans le Jura. Depuis le mois de novembre, les deux jeunes femmes sont volontaires pour pratiquer des tests PCR dans un laboratoire. "Pour moi, ça fait un peu partie de notre formation de faire ça et d’aller aider pendant cette crise sanitaire", explique Fiona Favier. Une aide très appréciée. Avec 200 à 300 prélèvements effectués par jour, il devenait de plus en plus difficile pour les techniciens de laboratoire de répondre à la demande. "Ça devenait trop chronophage. On y passait nos journées. C’était devenu indispensable d’avoir une aide pour les prélèvements", confie Lydia Principal, biologiste. Des médecins retraités appelés en renfort Une dizaine de médecins se sont mobilisés, à Pontarlier, pour soulager leurs confrères, encore en activité et débordés de travail. Ces généralistes à la retraite veulent aussi être des acteurs de la campagne de vaccination dans leur département. "On est dans une pandémie assez grave, je n’ai eu aucune hésitation, je me suis fait vacciner dès que j’ai pu afin de donner un coup de main". Ces médecins à la retraite se relaient plusieurs fois par jour pour faire des injections.