#Franceinfotour Denain, terre frontiste où on ne cache pas son amertume

franceinfo
#Franceinfotour Denain, terre frontiste où on ne cache pas son amertume

Après Rouen, jeudi 27 avril, le #franceinfotour a posé ses valises à Denain (Nord) pour comprendre le vote du premier tour de la présidentielle et cerner les choix du second tour, auprès des électeurs.

>>> VIDEO. Présidentielle: à Denain la socialiste, tous derrière Marine ?

Dans cette ville proche de Valenciennes, dimanche 23 avril, Marine Le Pen a recueilli 40,03% des voix. Jean-Luc Mélenchon a rassemblé 25,7% de suffrages et 13,34 des voix se sont portées sur Emmanuel Macron. Qu'attendent les Denaisiens de la présidentielle ? Iront-ils aux urnes ? Sur quel candidat se portera leur choix ? Respecteront-ils les consignes de vote de leur parti favori ? Réponse en images.

Devant l'ancien site Usinor, le combat contre le capitalisme

Bernard Ethuin a milité à la CGT chez Usinor à Denain, jusqu'à la fermeture du site sidérurgique au début des années 1980. "Un homme qui vit est un homme qui lutte", déclare-t-il à franceinfo. Au second tour de la présidentielle, c'est un futur combat qu'il choisit, en préférant combattre le capitalisme plutôt que ce qu'il voit comme le capitalisme associé au fascisme.

Les "illettrés" pas digérés, les migrants pas les bienvenus

A Denain, devant une grande surface, pour le second tour, le choix des électeurs se porte souvent sur la candidate du Front national. Un habitant de Douchy-les-Mines explique à franceinfo ne pas avoir digéré les propos d'Emmanuel Macron qui avait qualifié "d'illétrés" les salariés des abattoirs Gad en Bretagne. "J'ai été à l'école, je sais lire. J'ai obtenu le diplôme que je voulais dans l'enseignement professionnel que j'ai choisi (...) Tout le monde est capable de s'en sortir. Il ne faut pas rabaisser les gens" dit-il.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages