France VS All Blacks : l’affrontement des contraires

·1 min de lecture

C’est demain, et c’est la date que tous les fans de rugby ont noté sur leur agenda. France Nouvelle-Zélande au stade de France. Les Bleus se mesurent au mythe All Blacks. Ce match, c’est beaucoup plus que la troisième rencontre de cette tournée d’automne du XV de France. Virginie Phulpin appelle ça "l’attraction des contraires". 

C’est un peu l’expression "en même temps" appliquée au rugby. France All Blacks réussit à mêler des sentiments opposés, comme une énorme envie et une frousse absolue. Tout ça en même temps, oui. Envie de se mesurer aux meilleurs du monde, prouver les progrès réalisés par le XV de France et tenter l’impossible. Les Bleus ont tout à gagner dans ce match comme dirait Fabien Galthié. Tout à gagner mais tant à perdre aussi. Se frotter aux All Blacks, c’est ressortir en héros ou finir ridicules. Peu de place pour la nuance, après tout noir c’est noir.

La peur que ce match inspire aux Français peut soit les inhiber, soit les transcender. Qui sait ? C’est ça aussi, un France All Blacks, on ne sait pas si le match est totalement imprévisible ou trop prévisible. Et les rencontres du week-end dernier ajoutent encore du sel à ces sentiments mêlés. Les Néo Zélandais battus par l’Irlande, est-ce qu’on on en conclue qu’ils sont prenables ou au contraire qu’ils seront assoiffés de vengeance ? Et la victoire sans convaincre des Bleus face à la Géorgie, c’est parce que le XV de France n’est pas encore au niveau, ou que les joueurs avaient déjà la tête aux Blacks ? B...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles